31/03/2004

Piercing

Le gouvernement intervient dans beaucoup de domaines où il ne devrait pas (doux euphémisme).  L’économie, la culture, l’éducation, la justice, la santé, le transport, la propriété, les retraites et la liste n’en finit pas.  Les gouvernements sociaux-démocrates qui dans leur lente mais inéluctable « Route de la Servitude »  nous avaient dans le passé toujours laissé  quelques petites oasis de liberté histoire d’éviter un soulèvement populaire.  Cette semaine, pourtant, la barrière a été franchie, et l’ogre de barbarie s’est octroyé un domaine dans lequel il n’a aucune justification à intervenir.  En effet, cette semaine, un gouvernement a décidé de légiférer sur l’origine des personnes, le mont Olympe, le seul endroit auquel les individus pouvaient encore revendiquer un quelconque droit de propriété absolue: le sexe.

 

Genital piercings for women were banned by the Georgia House Wednesday as lawmakers considered a bill outlining punishments for female genital mutilation.

The bill would make such mutilation punishable by two to 20 years in prison.

An amendment adopted without objection added "piercing" to the list of things that may not be done to female genitals. Even adult women would not be allowed to get the procedure. The bill eventually passed 160-0, with no debate.

 

Qui osera defender une telle intervention étatique?  Qui pourra encore dire que le gouvernement n’a pas tendance à déborder de sa sphère pour s’approprier tout ce qui ne lui appartient pas ? A ce rythme, qui sait si un jour le gouvernement ne va pas déclarer l’accouchement illégal?


02:15 Écrit par Kathy Schmurtz et Had | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.